Author: celinevaonis

M47
Conseils & Actu, Journal de bord, Observations

Que peut-on observer dans le ciel en Janvier 2023?

Que peut-on observer dans le ciel en Janvier 2023? Dans notre système solaire, plusieurs évènements auront lieu au début de cette nouvelle année. 

Tout d’abord, le 4 janvier, la Terre passera au périhélie. Dans sa trajectoire elliptique autour du Soleil, ce jour marquera la distance minimale entre notre planète et son étoile.

La distance sera de 147 098 925 km soit environ 5 million de kilomètres plus proche que la distance maximale entre les deux objets.

Que peut-on observer dans le ciel en Janvier 2023?

 

Le 4 janvier également, la pluie des Quadrantides atteindra son pic d’activité.

Entre 60 et 200 météores à l’heure devraient illuminer le ciel étoilé. Le point radiant, l’endroit d’où semblent venir les étoiles filantes, est situé dans la constellation du Bouvier dans la direction de la Grande Ourse. Son nom vient d’une ancienne constellation, le Quadrant Mural créé en 1795 par l’astronome Jérôme Lalande. Le nom faisait référence à un outil utilisé par les astronomes. La constellation est supprimée en 1922 lorsque l’Union Internationale des Astronomes (UIA) à officialisé le nom des 88 constellations de notre ciel.

Découverte au printemps 2022, la comète C/2022 E3 (ZTF) animera ce début d’année. Le 12 janvier, elle passera au périhélie à environ 1,1 fois la distance Terre-Soleil.

Le nom de la comète suit la nomenclature officielle de dénomination de ces objets. Le “C” indique que la comète n’est pas périodique où qu’elle met plus de 200 ans à pour parcourir son orbite. “2022 E3” indique qu’il s’agit d’une comète découverte en 2022 au début du mois de Mars. “(ZTF)” est la référence à l’équipe de recherche qui a fait la découverte à savoir le Zwicky Transient Facility situé au Mont Palomar en Californie.

Passée cette date, la comète prendra le chemin de la Terre : elle devrait passer au plus près de nous le 1er février à seulement 0,28 unité astronomique soit environ 100 fois la distance Terre Lune.

Dans le meilleur des cas, la comète devrait être visible à l’oeil nu. Les estimations de la luminosité devrait s’améliorer après son passage au plus près du Soleil. 

Que peut-on observer dans le ciel en Janvier 2023?

Source

Du côté du ciel profond, plusieurs objets en fonction de votre position pourront être observés dans des conditions idéales durant ce mois de Janvier.

Il y a par exemple M47, un amas ouvert dans la constellation de la Poupe, qui passera au plus dans le ciel le 15 janvier. Vous pourrez utiliser le mode mosaïque pour capturer sur la même image M47 ainsi que M46 un autre amas ouvert et la nébuleuse planétaire NGC 2438.

Également au plus haut dans le ciel le 15 janvier, la galaxie spirale NGC 2403 dans la constellation de la Girafe sera également dans des conditions idéales pour être photographiée avec votre instrument. 

the rosette nebula
Journal de bord, Observations

Que peut-on observer dans le ciel en décembre?

Que peut-on observer dans le ciel en décembre? Pour ce dernier mois de l’année, Mars sera de la partie à plusieurs reprises, accompagné par de belles pluies d’étoiles filantes!

La planète Mars nous proposera plusieurs évènements au mois de décembre

Le 1er décembre, comme environ tous les 780 jours, la planète rouge passera au plus proche de La Terre. Lors de ce passage, Mars sera cette fois-ci à 81 millions de kilomètres de nous. Comme la trajectoire de la planète est excentrique, elle ne décrit pas un cercle mais une ellipse, la distance minimale entre les deux planètes varie entre 55 millions et 120 millions de km.

La configuration de 2022 n’est donc pas la plus optimale. Il faudra attendre les prochains passages de 2035 et 2050 pour que la planète soit au plus proche possible.

Pour assister au prochain record de proximité entre les deux planètes, il faudra attendre le 28 août 2287. La distance ne sera que de 55,758 millions de km soit 70000 km de moins que le précédent record de 2003.

Crédit : Yohann Gominet, Observatoire de Paris – PSL / IMCCE

Quelques jours plus tard, le 8 décembre, la planète sera en opposition. Le système Soleil, Terre Mars sera aligné.

Dans certaines parties du monde, Mars jouera en même temps à cache-cache avec la pleine Lune. En Europe de l’Ouest, au Canada et sur une large partie des États-Unis, la planète rouge passera derrière la dernière pleine Lune de l’année. Durant environ 1h, entre 2H17 UTC et 6H10 UTC, en fonction de votre position, la planète disparaitra derrière notre satellite naturel.

occultation de la lune par mars

Au final, Mars sera visible simultanément avec les autres planètes du système solaire à la fin du crépuscule.

Pour Uranus et Neptune, vous aurez besoin d’un instrument pour les observer.

Les autres seront, quant à elles, visibles à l’œil nu.

Solstice 21 décembre 21h48

Le 21 décembre, à 21H48 UTC, marquera le solstice de décembre.

Pour l’hémisphère nord, il s’agira de la nuit la plus longue et du début de l’hiver pour les régions tempérées. Pour l’hémisphère Sud, il s’agira de la nuit la plus courte et le début de l’été dans les zones tempérées.

Des pluies d’étoiles filantes

Pluie de météorites des Géminides

Entre le 4 et le 17 décembre, la Terre traversera les débris de poussière laissés par l’astéroïde Phaeton. Ces débris vont venir brûler dans l’atmosphère et offrir une pluie d’étoiles filantes. Le pic d’activité est prévu pour le 14 décembre avec des taux pouvant atteindre 120 étoiles filantes par heure en fonction de votre localisation.

Ursides

Après la pluie des Géminides, celles des Ursides prendra le relais entre le 17 et le 26 décembre. La Terre passera alors dans les poussières déposées par la comète Tuttle. Le maximum d’activités est prévu pour le 22 décembre. Le nombre d’étoiles filantes sera de quelques dizaines par heure.

Ciel profond

13 décembre

Pour les habitants de l’hémisphère Sud, le Grand Nuage de Magellan sera haut dans le ciel et dans de bonnes conditions    d’observations. Le nouveau mode Mosaïque vous permettra d’observer différentes régions de cette galaxie, telle que la Nébuleuse de la Tarentule et les amas ouverts l’entourant. Vous pouvez également aller explorer une autre partie du LMC en observant l’amas ouvert NGC 1761 et son environnement lui aussi riche en amas et en nébulosités.

nébuleuse de la rosette

NGC2237 avec Vespera et le mode mosaïque CovalENS

30 décembre: La nébuleuse de la Rosette

Pour les habitants de l’hémisphère Nord, la nébuleuse de la Rosette sera dans de bonnes conditions d’observations au mois de décembre. Elle atteindra son point culminant le 30 décembre. Profitez du mode mosaïque pour obtenir une observation de l’ensemble de cette zone.

Journal de bord, Observations

Que peut-on observer dans le ciel en Novembre ?

Que peut-on observer dans le ciel en Novembre ? La fin d’année va être riche en observations du ciel et ce mois de Novembre démarre dores et déjà avec une éclipse totale de Lune, visible sur la côte ouest des Etats-Unis, Australie et Asie de l’Est, notamment.

Cérès traverse le triplet du Lion entre le 6 et le 7 novembre

Durant le 6 et 7 novembre, la planète naine Cérès passera au travers du Triplet du Lion dans le ciel. Il s’agira évidemment d’un effet visuel dans notre ciel car la plus petite planète naine du système solaire avec une taille de 950 km ne se trouve qu’à environ 400 millions de kilomètres de nous alors que les Galaxie M65, M66 et la galaxie du Hamburger se trouve à 35 millions d’années-lumière.

Ceres

Eclipse totale de Lune le 8 novembre

Après l’éclipse partielle du Soleil du 25 octobre, le Soleil, la Terre et la Lune joueront encore ensemble pour nous proposer un nouvel évènement dans le ciel. Cette fois-ci, l’alignement des 3 objets sera différent car c’est la Terre qui se retrouvera au milieu du trio. La Lune se retrouvera alors totalement dans l’ombre de la Terre et ne percevra plus la lumière du Soleil durant cette éclipse totale de Lune.

Le phénomène sera visible partout où il fera nuit le 8 novembre entre 09h10 et 12H49 UTC à savoir les Amériques, l’Asie et l’Océanie.

Que peut-on observer dans le ciel en Novembre

Uranus en opposition le 9 novembre

La septième planète du système solaire sera en opposition le 9 novembre. La géante de glace sera située à quelques degrés de la pleine Lune. Dans l’est de l’Asie et en Alaska, l’opposition de la planète sera accompagnée d’une occultation le jour d’avant par la Lune.

Leonid 18 novembre

Durant le mois de Novembre, la Terre traverse les résidus laissés par la comète Tempel-Tuttle. Environ 10 tonnes de débris pesant moins d’un gramme pour des tailles inférieures à 10mm viennent brûler dans notre atmosphère.

Dans la nuit du 18 novembre, cette pluie d’étoiles filantes des Léonides atteindra son maximum d’activité. En direction de la constellation du Lion, environ 15 météores par heure devraient être visibles.

Anecdote: la comète, officiellement référencée comme 55P/Tempel-Tuttle, a été découverte indépendamment par les astronomes Ernest Tempel le 19 décembre 1865 et par Horace Parnell Tuttle le 6 janvier 1866. Elle a une période de 33 ans. Son dernier passage au plus près du Soleil date du 28 février 1998 et son prochain est prévu pour le 20 mais 2031 d’après sa trajectoire actuelle.

M45, les Pléiades bien placées dans le ciel le 18 Novembre

Durant la nuit du 18 novembre, les 7 sœurs des Pléiades et leurs parents Atlas et Pléioné atteindront leur hauteur maximale dans le ciel nocturne. L’amas ouvert sera dans des conditions optimales pour être observé. Dans le ciel, en suivant la ligne imaginaire formée par les étoiles Sirius, la ceinture d’Orion et Aldebaran, vous découvrirez un petit regroupement de 5 étoiles brillantes. Après quelques temps d’adaptation, votre œil devrait en distinguer un peu plus et dans d’excellentes conditions d’observations et avec une bonne vue, vous devriez en distinguer 12.  En utilisant votre instrument et la version beta du mode Mosaïque de Singularity, vous devriez détecter quelques dizaines d’étoiles parmi le millier d’objets contenus dans l’amas ouvert.

M45 Que peut-on observer dans le ciel en Novembre ?

photo par Hervé Descoubes