Blog

Blog

TESS : le Chasseur d’Exoplanètes

Et si l’on découvrait dans moins de 2 ans la première planète semblable à la Terre et abritant la vie ?

Bien que la réponse ne soit pas évidente, elle ne demeure pas pour autant une impossibilité, notamment avec le lancement de la mission spatiale TESS de la NASA en avril dernier.

La chasse aux exoplanètes n’a jamais été aussi préoccupante pour les astronomes qu’aujourd’hui !

Le début d’un recensement interminable

Depuis la découverte de la première exoplanète en 1992 (nommée Poltergeist et orbitant autour d’un Pulsar), l’homme a pris conscience que l’Univers, malgré son immensité vertigineuse, pouvait abriter d’autres planètes, d’autres systèmes solaires et donc potentiellement d’autres Terres, où la vie serait envisageable.

Avant l’avènement des télescopes spatiaux, ces planètes orbitant autour d’étoiles situées dans notre galaxie étaient découvertes principalement en petite quantité, grâce à des observations faites depuis le sol uniquement.

Ce n’est que dans les années 2000 que le célèbre télescope spatial Hubble fut utilisé pour la première fois afin de confirmer la présence d’exoplanètes préalablement découvertes. De même, le 22 mars 2005, la NASA annonce que son télescope spatial Spitzer a réalisé la toute première observation directe d’une exoplanète. Cependant les performances et les disponibilités de Hubble et de Sptizer n’en font pas des télescopes adaptés à ce type de recherche. C’est pourquoi la NASA décida de lancer une mission spatiale où un télescope serait entièrement dédié à la recherche d’exoplanètes : Kepler.

Une volonté d’aller plus loin

Si le nombre d’exoplanètes découvertes à ce jour (mai 2018) s’élève à 3767, c’est en grande partie grâce à la mission Kepler, qui compte à elle seule un total de 2512 exoplanètes confirmées !

Après 9 ans de services, Kepler arrive à la fin de sa mission et transmet actuellement ses dernières données avant que la NASA ne décide de le mettre définitivement hors-service.

Un des principaux défauts de Kepler est qu’il observait des régions très étroites du ciel, ne bénéficiant pas d’une vision large comme son nouveau successeur : TESS !

TESS : une mission prolifique

Le satellite de surveillance de transits d’exoplanètes (ou TESS) a été lancé le 18 avril 2018 par une fusée Falcon 9 de la société SpaceX.

TESS n’est pas un seul télescope spatial à proprement dit puisqu’il est en réalité composé de 4 télescopes indépendants à vision large. Au cours de sa mission estimée à deux années, les scientifiques compte surveiller plus de 200 000 étoiles brillantes et y détecter d’éventuelles variations de luminosité, causées par le passage d’une planète extra-solaire devant son étoile. Cette méthode de détection d’exoplanètes porte le nom évocateur de “méthode par transit”.

Ainsi, l’ambition de TESS est de découvrir pas moins de 20 000 exoplanètes dont % d’entre-elles seraient de la taille de la Terre.

Cette ambition ne serait jamais atteinte sans effectuer un large scan de notre voûte céleste. En effet, l’atout principal de cet observatoire spatial est la faculté d’utiliser quatre télescopes de grande ouverture (f/1.4), couvrant chacun une zone étendue de 24 x 24 degrés. Par conséquent, la zone couverte sera 400 fois plus large que celle du précédent télescope Kepler !

Comment TESS détecte-t-il les exoplanètes ?

La totalité du ciel sera divisé en deux parties Nord-Sud comptabilisant 13 zones chacune. TESS surveillera le ciel à raison d’une zone toutes les 4 semaines. Ainsi, en 2 ans, les 26 zones auront toutes été observées.

L’orbite sur laquelle le télescope a été placé est fortement elliptique, avec une période de 14 jours environ. A chaque passage au plus près de la Terre, TESS transmet systématiquement les données acquises pendant les deux semaines de mesures. Ces données sont principalement des images capturées par les 4 capteurs CCD de 16.8 Mega pixels. Celles-ci sont précieuses puisqu’elles contiennent les informations photométriques des étoiles observées, c’est-à-dire leur variations de luminosité au cours du temps.

A partir de ces mesures photométriques, il sera donc possible de déduire la taille ainsi que les paramètres orbitaux des planètes évoluant autour de ces étoiles. L’estimation de leurs masses ne pourra être obtenue qu’avec l’appui de puissants télescopes terrestres.

Observer des exoplanètes avec son propre télescope, ce n’est pas de la science-fiction !

Observer les exoplanètes n’est pas qu’une affaire de professionnels . En utilisant de plus modestes télescopes, accessibles aux amateurs, il est tout à fait possible de détecter des exoplanètes par la méthode du transit. Un télescope d’une focale de 400 mm et d’un diamètre de 80 mm équipé d’une caméra (des caractéristiques similaires au télescope Stellina par exemple) permet ainsi de s’initier à la chasse aux exoplanètes.

TESS se révélera cependant beaucoup plus efficace et prolifique que tout autre instrument amateur. Le début de sa mission scientifique commencera mi-juin, peu de temps après avoir atteint son orbite de travail.  

Guillaume Doyen

Blog

Les plus belles destinations pour admirer les étoiles

C’est bientôt l’été et vous vous demandez où vous pourriez bien passer vos prochaines vacances. Pourquoi ne pas fuir l’activité incessante des villes ou les destinations touristiques bondées pour vous reconnecter à la nature et au ciel étoilé ? Quand était-ce la dernière fois que vous avez pu admirer la Voie Lactée ou une pluie d’étoiles filantes ? Peut-être longtemps (et pour certains de vos enfants, peut-être jamais !). L’équipe de Vaonis a concocté pour vous sa liste d’endroits préférés (ou visés !) à travers le monde pour admirer les étoiles.

Désert Atacama

Chili – Le Désert d’Atacama

C’est probablement LA destination favorite des astronomes amateurs du monde entier. Le désert d’Atacama, situé dans la partie nord du Chili en Amérique du Sud, est une des régions les plus sèche du monde et s’étend sur plus de 100 000km² (40,500 sq. mi). Des centres de recherches astronomiques comme la NASA s’y sont établis pour profiter de la pureté et de la clarté du ciel étoilé. On y trouve par exemple l’Observatoire de La Silla, l’Observatoire Alma avec ses antennes paraboliques géantes ou l’Observatoire du Cerro Paranal qui accueille le Very Large Telescope. Les paysages du désert d’Atacama sont à couper de souffle : lagunes turquoises, déserts de sels, volcans et geysers, montagnes et vallées… sans compter la richesse de sa biodiversité malgré des conditions climatiques extrêmes. De jour comme de nuit, vous serez émerveillés par la beauté des paysages du désert d’Atacama.

Iceland aurora

Islande – Ses aurores boréales

Plus accessible géographiquement, l’Islande offre également des paysages à couper le souffle. La destination est particulièrement appréciée pour l’observation d’aurores boréales, pour toutes les personnes prêtent à affronter et à s’équiper contre le froid car il vous faudra vous armer de patience pour réussir à en observer. En plus des aurores boréales, vous pourrez vous balader parmi les glaciers, volcans, geysers, sources chaudes et champs de lave. L’Islande offre des paysages variés et sauvages à l’image de sa météo : difficile à prédire.
L’avantage est que vous n’aurez pas à conduire plusieurs heures avant de profiter d’un ciel et d’un air épurés de toute pollution (le pays ne compte que 330 000 habitants, la population d’une ville comme Nice !).
Attention, les journées d’été y sont très longues. Au solstice de juin, les habitants peuvent observer le soleil jusqu’à 24 heures… On l’appelle le Soleil de Minuit (the Midnight Sun). Pour profiter de la beauté des nuits étoilées et des aurores, il faudra donc patienter jusqu’à fin août pour se rendre sur l’île (jusqu’à fin avril). En hiver, les nuits sont très longues (seulement 5h d’ensoleillement en décembre).

Stargazing in Canary Island

Source: hellocanaryislands.com

Espagne – Les îles Canaries

Archipel espagnol situé dans l’Atlantique au large du Maroc, les îles Canaries sont également facilement accessibles pour Européens, à la différence que cette destination bénéficie d’une météo plus stable (320 jours de soleil/an). L’archipel est composé de 7 îles dont deux sont très appréciées des amoureux du ciel étoilé, amateurs comme professionnels :
– Tenerife : son parc national, situé à une altitude moyenne de 2000m, et son volcan Teide ont obtenu le label « Starlight Destination ». Selon les nuits, vous pourrez observer jusqu’à 83 des 88 constellations reconnues. Le point de vue El Palmar, situé plus au nord de l’île, vous permettra de profiter d’une nuit à la belle étoile et d’observer toute la beauté de la Voie Lactée.
– La Palma : on y trouve l’Observatoire de Roque de los Muchachos, un des plus importants au monde, qui appartient à l’Institut d’Astrophysique des Canaries (IAC). Selon les conditions climatiques, vous pourrez profiter de la formation d’un surprenant manteau nuageux surplombant le sommet, offrant une vision spectaculaire entre mer de nuages et voûte étoilée.
Des visites guidées sont organisées dans plusieurs observatoires de l’archipel, où vous serez accompagnés par des passionnés d’astronomie qui seront heureux de partager avec vous leurs connaissances sur l’univers mais également sur l’archipel.

Mauna Kea Observatories

Mauna Kea – Hawaï

Mauna Kea est situé sur l’île américaine d’Hawaï, au milieu de l’Océan Pacifique. Il s’agit d’un volcan culminant à plus de 4 000m d’altitude, qui accueille plusieurs observatoires et les télescopes les plus grands et plus puissants au monde (il accueillera un des Extremely Large Telescopes : le Thirty Meter Telescope ou Télescope de Trente Mètres). C’est l’un des sites d’observation scientifique les plus importants au monde. Grâce à sa situation géographique et son climat (peu d’humidité), l’île offre un ciel nocturne exceptionnel, très noir avec un air très pur, des conditions idéales pour observer les étoiles.

Pic du Midi Stellina

Le Pic du Midi – France

Situé dans les Pyrénées, entre l’Espagne et la France, le Pic du Midi culmine à 2800m d’altitude et accueille un observatoire astronomique et météorologique. De par sa proximité avec nos locaux, il reste pour nous un des endroits favoris pour observer les étoiles. L’accès s’effectue seulement en téléphérique mais offre une vue imprenable sur la chaîne montagneuse et la mer de nuages qui se forme occasionnellement. L’observatoire y propose des séjours, des visites guidées et des ateliers animés par des astronomes et scientifiques passionnés. Le Pic du Midi a obtenu le label RICE (Réserve Internationale de Ciel Étoilé), lui permettant de valoriser et de protéger son ciel comme patrimoine naturel et culturel. Grâce à la mise en place d’actions (éducation du public, sensibilisation à la pollution lumineuse, éclairage responsable), le site offre des nuits exceptionnellement pures. A ce jour, c’est la seule Réserve de Ciel labellisée par l’International Dark-sky Association en France !

Durée éclipse
Blog

Durée et fréquence des éclipses solaires

Eclipses solairesLes éclipses solaires, de par les conditions qu’elles nécessitent de réunir, sont un phénomène rare. Le 21 août 2017 aura lieu une éclipse solaire visible depuis les États-Unis à laquelle l’équipe de Vaonis compte bien assister, accompagnée du télescope le plus compact au monde Stellina. En attendant l’évènement, on vous donne quelques explications sur ce phénomène astronomique singulier. Après avoir parlé des conditions d’apparition d’une éclipse dans un premier article, voici quelques informations sur leur durée et fréquence.

Combien d’éclipses solaires par an

En 1000 ans, il se produit 840 éclipses partielles, 791 éclipses annulaires, 635 éclipses totales et 114 éclipses hybrides entre la Terre et la Lune. Cela permet d’estimer l’apparition d’une éclipse, tout type confondu, à 2-3 fois par an et d’une éclipse totale de soleil tous les 3 ans. L’éclipse des États-Unis est la deuxième et dernière à se produire en 2017.

Pourquoi les éclipses ne se produisent pas à chaque Nouvelle Lune ?

La Nouvelle Lune est la phase du cycle lunaire pendant laquelle la Lune se retrouve entre le Soleil et la Terre. Elle se produit tous les 29,5 jours. Pendant cette phase, la Lune n’est pas visible dans le ciel nocturne. Ce phénomène astronomique est donc similaire à celui d’une éclipse solaire. Cependant, pour qu’une éclipse de soleil se produise, la Lune doit être parfaitement située sur une ligne qui passe entre le centre du Soleil et la Terre, occasion qui se produit rarement.

Prochaine éclipse totale en France

Pour admirer la prochaine éclipse totale de soleil en France, il va falloir s’armer de patience ! En effet, la prochaine éclipse totale se produira en 2081.

Pour les plus impatients et les plus mobiles, la prochaine éclipse totale la plus proche de France sera visible depuis l’Espagne ou l’Islande et aura lieu le 12 août 2026. Vous pouvez voir sur l’image ci-contre, réalisée par Xavier Jubier (xjubier.free.fr) la trajectoire que suivra cette éclipse. À vos agendas !

Eclipse solaire totale Espagne 2026Durée maximale d’une éclipse solaire

Actuellement, une éclipse totale de soleil ne peut dépasser plus de 7 minutes et 32 secondes. Cette durée maximale peut légèrement varier au cours d’un millénaire et la tendance est actuellement à la baisse : la durée maximale est en train de décroître. Au 8ème millénaire, la plus longue éclipse solaire totale durera au maximum 7 minutes et 2 secondes théoriquement.

Concernant l’éclipse solaire des États-Unis du 21 août 2017, il faudra se rendre dans le Kentucky pour profiter le plus longtemps de l’évènement : l’éclipse y durera 2 minutes 40 secondes.

Blog

Les meilleurs lieux pour observer l’éclipse totale de soleil des États-Unis 2017

Si l’éclipse de soleil totale du 21 août de cette année est observable depuis les États-Unis, tous les endroits ne permettent pas d’observer le phénomène de la même manière. Alors, nous vous avons sélectionné quelques-uns des meilleurs endroits en fonction des prévisions météorologiques, de la pollution lumineuse, de la durée de la phase de totalité de l’éclipse et des activités proposées.

Madras, Oregon (ci-contre)

Durée de la phase de totalité estimée à 2 minutes 4 secondesà partir de 10h19 (heure locale). Si quelques nuages sont attendus sur la côte, l’intérieur du territoire devrait bénéficier de conditions météorologiques idéales.

St. Joseph, Missouri

Durée de la phase de totalité estimée à 2 minutes 39 secondes à partir de 13h06 (heure locale). L’un des endroits où la durée de l’éclipse est la plus longue. Une rencontre est organisée au niveau de Rosecrans Memorial Airport, où il sera possible d’écouter des intervenants et d’utiliser les télescopes solaires mis à disposition.

Madras OregonSnake River Valley, Idaho (ci-contre)

Durée de la phase de totalité estimée à 2 minutes 18 secondes à partir de 11h33 (heure locale). C’est une vallée composée de champs de lave et de fermes. La zone est réputée pour sa très bonne météo.

Carbondale, Illinois

Durée de la phase de totalité estimée à 2 minutes 41 secondes à partir de 13h20 (heure locale). Lieux où l’éclipse solaire sera « longue » mais il y a un risque de nuages à prendre en compte.

Casper WyomingCasper, Wyoming (ci-contre)

Durée de la phase de totalité estimée à 2 minutes 26 secondes à partir de 11h42 (heure locale). Un lieu qui offre de bonnes prévisions météo.

Hopkinsville, Kentucky

Durée de la phase de totalité estimée à 2 minutes 41 secondes à partir de 13h24 (heure locale). Si vous voulez observer l’éclipse tout en profitant d’un festival dédié (Eclipse Con, Summer Salute…), n’hésitez plus !

Sandshills NebraskaSandhills of western Nebraska (ci-contre)

Durée de la phase de totalité estimée à 2 minutes 30 secondes à partir de 11h49 (heure locale). Météo généralement favorable à l’observation d’éclipses mais aussi à l’observation de nuit, avec de magnifiques vues sur la voie lactée, grâce à la noirceur de son ciel.

Nashville, Tennessee

Durée de la phase de totalité estimée à 1 minute 57 secondes à partir de 13h27 (heure locale). L’occasion parfaite de profiter du phénomène tout en faisant un voyage musical sans pareil dans la ville berceau de la musique country.

Great Smoky Mountain National Park

Durée de la phase de totalité estimée à 1 minute 17 secondes à partir de 14h35 (heure locale). Pour une observation plus courte et une expérience toute autre : vous pourrez voir l’ombre de la lune courir à travers le paysage.

Columbia USColumbia, South California (ci-contre)

Durée de la phase de totalité estimée à 2 minutes 30 secondes à partir de 14h43 (heure locale). Lieu le plus accessible et possibilité d’observer la plus longue durée de l’éclipse depuis la plage.

 

Ceux qui n’auraient pas la chance de pouvoir se déplacer pour profiter de l’éclipse totale de soleil pourront suivre l’intégralité de l’Éclipse en direct grâce à Cyril qui en capturera chaque instant avec Stellina, depuis Madras dans l’Oregon.

Lunette Eclipse solaire
Blog

Conseils pour observer une éclipse solaire

Des lunettes pour éclipses tu porteras

Lunettes eclipse

Observer le soleil à l’oeil nu est prohibé afin de ne pas s’abîmer la rétine. Lors d’une éclipse solaire, il est donc recommandé d’utiliser des filtres solaires vendus le plus souvent sous forme de lunettes en carton.

Lors des éclipses totales de soleil, il est possible de retirer ses lunettes de protection pendant la phase de totalité (lorsque le disque lunaire couvre totalement le disque solaire) afin de profiter de la beauté naturelle du phénomène. Attention, cela ne durera que quelques minutes !

Ces lunettes de protection sont conçues spécialement pour l’observation du soleil. Elles doivent répondre à une norme internationale ISO ou porter le marquage CE, qui permet de certifier que les lunettes sont adaptées à l’observation directe du soleil, comme lors d’une éclipse.

 

Attention aux faux conseils ! N’utilisez pas, comme vous pourrez l’entendre quelques fois, des radiographies, diapositives ou ne superposez pas plusieurs lunettes de soleil entre elles. Si vos lunettes pour éclipse solaire sont endommagées ou rayées, il est recommandé d’utiliser une autre paire.

D’un filtre tu t’équiperas

Filtre solaireNe regardez jamais le soleil et une éclipse au travers d’un appareil photo, d’un télescope, de jumelles ou autre instrument optique, même avec le port de lunettes de protection solaire. Là aussi, les dommages sur votre vue (et votre appareil) pourraient être bien conséquents ! Une célèbre expression l’exprime bien, « on ne peut observer que 2 fois une éclipse sans filtre, une fois avec l’œil droite, une fois avec l’œil gauche« … Il existe des filtres solaires spécifiques aux instruments astronomiques qui permettent de filtrer les rayons ultraviolets et infrarouges et de réduire la luminosité du soleil entrant dans l’œil ou le capteur. Comme à l’œil nu, le filtre solaire peut être enlevé au moment de la phase de totalité, vous donnant l’occasion de capturer chaque détail de ce moment unique. Afin d’optimiser une prise de vue, nous vous conseillons de vous entraîner, par exemple sur la lune, pour optimiser le réglage de votre appareil.

À l’avance tu te prépareras

Les éclipses solaires sont des phénomènes astronomiques populaires qui attirent de nombreux curieux mais également de véritables passionnés. Ces chasseurs d’éclipses peuvent réserver jusqu’à plus d’un an à l’avance leur voyage et se rendre plus de deux semaines avant l’éclipse vers les meilleurs spots d’observation afin d’obtenir le meilleur emplacement. De ce fait, les endroits les mieux positionnés se trouvent rapidement prisés et bondés. Selon la popularité du point d’observation, préparez donc votre planning à l’avance. Suivez également les prévisions météorologiques ! Il ne reste plus à espérer que le ciel soit parfaitement dégagé.

Stellina solaire

Stellina, un modèle solaire en projet

Une version de Stellina destinée à l’observation solaire est en projet. Il fonctionnera sur le même principe que le premier télescope conçu par Vaonis : un télescope tout-en-un, épuré et contrôlable depuis un appareil mobile permettant de photographier le soleil. Cette prochaine version sera destinée uniquement à l’observation du soleil et permettra notamment de capturer les éclipses solaires ou les protubérances du soleil, devenant ainsi le premier télescope tout-en-un dédié à la photographie solaire. On vous en dit plus prochainement !

Crédits photos : Astroshop

Blog

Entre pénombre et bande de totalité, où observer une éclipse solaire

Les éclipses solaires, de par les conditions qu’elles nécessitent de réunir, sont un phénomène rare. Le 21 août 2017 aura lieu une éclipse solaire visible depuis les États-Unis à laquelle l’équipe de Vaonis compte bien assister, accompagnée du télescope le plus compact au monde Stellina. En attendant l’évènement, on vous donne quelques explications sur ce phénomène astronomique singulier. Après avoir parlé des conditions d’observation d’une éclipse, voici quelques informations sur les endroits permettant d’avoir une observation optimale.

La bande de totalité

Les éclipses solaires sont observables par un individu se trouvant dans la zone d’ombre créée par l’occultation du Soleil par la Lune. Dans le cas d’une éclipse totale et uniquement dans celui-ci, la zone d’ombre où il est possible d’observer ce phénomène d’éclipse totale est nommé bande de totalité.

Bande de totalité éclipse Etats-Unis 2017

Auteur: Wolfgang Strickling

L’ombre de la Lune se déplace d’Ouest en Est sur la Terre. La projection de son ombre sur la Terre tout au long de sa trajectoire est appelée bande d’ombre. La largeur de la bande d’ombre varie en fonction du diamètre apparent de la Lune pouvant atteindre les 250 kilomètres si celui-ci est important.

Que voir depuis la bande

Depuis une bande de totalité, il est possible d’observer correctement les cinq phases d’une éclipse totale de Soleil. Dans un premier temps, on observe le premier contact entre le Soleil et la Lune quand les deux contours se touchent pour la première fois. Puis, la Lune continuera sa progression jusqu’au second contact où le Soleil aura complètement disparu pour enfin atteindre le maximum de l’éclipse au niveau de l’alignement parfait des deux astres. Le troisième contact sera alors observable peu après et sera le dernier instant où le Soleil sera pleinement occulté par la Lune. En fin d’éclipse, on observe le quatrième et dernier contact avant que celle-ci ne prenne définitivement fin.

La pénombre

Si le phénomène d’éclipse totale n’est lui visible que depuis la bande de totalité, l’éclipse peut quant à elle être observée depuis une zone plus large. De part et d’autre de la bande de totalité, il est possible de constater un phénomène de pénombre. Pour les personnes ne pouvant pas se rendre au niveau de la bande de totalité, se trouver dans la zone créée par le cône de pénombre peut-être une alternative pour observer non pas une éclipse totale mais une éclipse partielle où seulement une partie du soleil serait cachée par l’un des côtés de la Lune.

Eclipse solaire
Blog

Qu’est-ce qu’une éclipse solaire ?

Les éclipses solaires, de par les conditions qu’elles nécessitent de réunir, sont un phénomène rare. Le 21 août 2017 aura lieu une éclipse solaire visible depuis les États-Unis à laquelle l’équipe de Vaonis compte bien assister, accompagnée du télescope le plus compact au monde Stellina. En attendant l’évènement, on vous donne quelques explications sur ce phénomène astronomique singulier.

Une éclipse se produit lorsqu’un corps est caché derrière un autre. En astronomie cela peut se produire à différentes occasions :

Éclipse de soleil

C’est le phénomène le plus impressionnant. Lorsque la Lune se trouve entre la Terre et le Soleil, une partie de notre planète se retrouve dans l’ombre. Autrefois craintes et inexplicables, les éclipses de soleil sont aujourd’hui parfaitement comprises et peuvent même êtres prévues plusieurs milliers d’années à l’avance!

Eclipse lunaireÉclipse de lune

Ce phénomène se produit plus souvent car la Terre ayant une taille plus importante, elle a plus de chance d’occulter la Lune. Certains d’entre vous auront peut-être remarqué que lorsqu’une éclipse lunaire se produit, la Lune ne disparaît pas entièrement. Cela est dût à l’atmosphère de la terre qui agit comme une lentille et dévie les rayons du Soleil. La couleur la plus déviée étant le rouge, la lune se teinte de cette couleur.

Éclipse de soleil totale ou annulaire ?

Suivant le diamètre apparent de la Lune et du Soleil, une éclipse solaire peut être totale ou annulaire. Les orbites des astres ne sont pas parfaitement circulaires mais décrivent plutôt un mouvement elliptique. De ce fait, en fonction de la position sur leur orbite, la Lune pourra avoir un diamètre apparent différent de celui du Soleil :

Eclipse solaire

  • lorsque le diamètre apparent de la Lune est à peu prêt égale à celui du Soleil, on observe depuis la Terre un disque lunaire qui couvre totalement le disque solaire, plongeant certaines régions du monde dans la l’obscurité, on parle d’éclipse totale,
  • lorsque que le diamètre apparent de la Lune est légèrement plus petit que celui du soleil, la Lune ne couvre pas totalement le Soleil, dessinant un anneau de feu autour du disque lunaire. On parle d’éclipse annulaire.

Ne pas confondre diamètre et diamètre apparent
Le diamètre correspond à une dimension intrinsèque à l’objet. Le diamètre apparent varie quant à lui en fonction de l’endroit ou un objet est observé. Par exemple, les étoiles visibles la nuit on un diamètre souvent proche de celui du soleil, pourtant elles nous apparaissent toutes petites en raison de leur grande distance. Les éclipses se produisent grâce à une belle coïncidence, la lune 400x plus petite que le soleil mais est également 400 plus proche de nous. C’est pour cette raison que les 2 astres ont un diamètre apparent très proche.

Éclipse de soleil totale aux États-Unis

Le 21 août 2017 aura lieu la deuxième éclipse de soleil de l’année et la première éclipse totale de soleil aux États-Unis depuis le début du 21ème siècle. Il s’agit évènement très attendu par les astronomes amateurs mais pas seulement. Plusieurs millions d’américains assisteront à ce spectacle de la nature et ont déjà acheté leurs lunettes protectrices ! Même en dehors des États-Unis, les chasseurs d’éclipses et amoureux du ciel ont réservé leur voyage plus d’un an à l’avance pour assister à cet évènement qui n’arrive que très rarement. Pour vivre cet évènement avec Vaonis, restez connectés !